Un polar au cœur des Pyrénées

Rédac Mon Journal Local 65 | |
Alain Mila | Mon Journal Local
A.Mila, l'auteur qui met en scène les Pyrénées - Photo : DR
Temps de lecture : 3 minutes

Polar pyrénéen. Alain Mila, 55 ans, ancien avocat toulousain désormais installé dans nos Pyrénées à St-Pé-de-Bigorre, est devenu un écrivain qui sévit de plus en plus. Son dernier roman « La chute » (éditions A & H) est un polar nerveux qui se déroule dans des lieux connus de tous les bigourdans. On vous le conseille. L’auteur se confie.

Lire la suite

Des mots pour se souvenir de Brassens

Thomas Simonian | |
IMG 20211217 180737 | Mon Journal Local
Temps de lecture : 2 minutes

Hommage. La maison d’édition tarbaise « Arcane 17 » vient de publier un ouvrage collectif pour fêter les 100 ans de … Brassens ! Des auteurs de la région Occitanie saluent avec leurs mots la mémoire du « moustachu ». Nous avons lu et nous avons beaucoup aimé.

Il y avant tout un chef d’œuvre, « La Mauvaise Réputation ». Peut-être les plus beaux couplets du poète :

«  Le jour du 14 juillet
Je reste dans mon lit douillet
La musique qui marche au pas
Cela ne me regarde pas »

Lire la suite

Théâtre : la troupe « C Chelle » s’éclate sur scène

Thomas Simonian | |
Huit femmes troupe (1) | Mon Journal Local
La troupe C Chelle plus motivée que jamais - Photo : DR
Temps de lecture : 2 minutes

Plaisir. La troupe « C Chelle » sera sur la scène du Centre Culturel Jean Glavany (Maubourguet) ce samedi pour défendre son « Huit Femmes ». Une pièce à succès que les comédiennes vont jouer une dernière fois … C’est autour d’un thé bien chaud que « Mon Journal Local » a rencontré Sabine Cha (professeur de théâtre de la troupe) et Eliane Debat (comédienne de la troupe) pour parler d’une vraie passion.

Lire la suite

Le come-back de la musique sacrée à Lourdes

Thomas Simonian | | ,
jean francois zygel lg | Mon Journal Local
Le grand pianiste Jean-François Zygel à Lourdes le 5/12 - Photo : DR
Temps de lecture : 2 minutes

Ciné et musique. Le « Festival de Musique Sacrée » de Lourdes est enfin de retour suite à de nombreux reports liés à la crise COVID. Il va notamment nous proposer un rendez-vous original avec un ciné-concert porté par le grand pianiste Jean-François Zygel. Afin d’en savoir plus, nous avons pris un chocolat chaud en compagnie du président du festival, Arnaud Penet : « La musique va nous faire oublier l’actualité … » Une promesse qui en dit long sur les ambitions de la programmation.

Le « Festival de Musique Sacrée » de Lourdes est une institution. Son histoire ? Il y a près de 55 ans, deux musiciens très complices et amis, Kurt Redel et Georges Loustalot, ont initié la création de l’événement. Arnaud Penet, président du festival, nous conte les débuts : « Ils étaient tous les deux flûtistes de renommée internationale, ils ont parcouru le monde entier et étaient des références dans le milieu. Georges Loustalot a terminé sa vie en Bigorre et a été professeur à Tarbes. C’est donc ici qu’avec son ami Kurt ils ont eu l’idée du festival qui va donc démarrer dans les sanctuaires. C’est d’ailleurs dans la Basilique du Rosaire qu’ont eu lieu les premiers concerts. Nous avons consulté les archives et je peux vous assurer que dès les premières années les plus grandes stars internationales sont venues à Lourdes. Les concerts et récitals étaient diffusés via l’ORTF (office de radiodiffusion-télévision française) de l’époque, c’était énorme ! » Ce rendez-vous est donc devenu incontournable au fil des ans, et aura permis à Lourdes d’entretenir ce lien charnel entre l’art et la spiritualité.

Lire la suite

Une « Madam » qui va mettre le feu à l’Alamzic !

Thomas Simonian | | ,
MADAM 3 | Mon Journal Local
Un trio qui "déchire" tout sur son passage - Photo : Indiana Anders Photographe
Temps de lecture : 2 minutes

Rock. Deux toulousaines (Gab et Marine) et une tarbaise (Anaïs) forment « Madam », un combo 100% meufs qui transpire le punk et le garage. Elles sévissent sur toutes les scènes de France avec la farouche envie d’en découdre : « Faire de la batterie c’est pas réservé aux garçons ». Le groupe a déjà oublié la crise du Covid et a des projets plein la tête : la sortie d’un EP début 2022, de nouveaux clips et un max de dates. « Madam » sera ce soir sur la scène de l’ Alamzic à Bagnères ! La voix du groupe, Gab, nous dit tout.

Mon Journal Local 65 : Quelle est l’histoire de « Madam » ?

Gabrielle : Le groupe a désormais quatre ans, et c’est moi qui avait initié les recherches. J’en avais carrément marre de jouer dans des groupes ou il n’y avait que des mecs … J’ai décidé de jouer avec des meufs avec juste cette envie de s’éclater entre nous. C’est comme ça que je suis tombée sur les filles, et « Madam » a vite pris de l’ampleur. On a toujours écouté des choses très différentes toutes les trois, mais en mettant en commun nos diverses influences cela donne une vraie identité à notre musique.

MJL 65 : Comment vivez-vous cette reprise de la tournée après ces mois d’interruption liés à la crise Covid ?

G : On a repris en juin, et c’était explosif ! Cela nous a fait un bien fou de revenir sur scène après toute cette période, d’autant que durant les confinements notre guitariste nous a annoncé qu’elle quittait le groupe … Cette crise du Covid a donc été comme un nouveau départ pour nous, une nouvelle aventure à trois.

Lire la suite

L’Artelier va se transformer en marché d’art

Thomas Simonian | |
191626457 10226738568435429 2025039400425620567 n | Mon Journal Local
Catherine Graspail vous attend samedi et dimanche - Photo : Facebook
Temps de lecture : 2 minutes

Un marché un peu spécial. Rendez-vous ce week-end du côté de l’ « Artelier » à Tarbes, avec un événement initié par la céramiste Catherine Graspail : « Nous avons voulu une formule qui permette à des créateurs de se faire connaître auprès du grand public. » Voici donc la première édition d’un marché d’artisans d’art qui devrait séduire …

Les artisans d’art ont souvent du mal à exposer leur savoir-faire en Bigorre : « Il y a très peu de lieux dédiés, quasiment pas d’événements … Il y a des boutiques de collectifs à Bagnères, une association qui organise des événements mais cela reste très compliqué pour les créateurs d’avoir des lieux pour les découvrir » déplore la céramiste Catherine Graspail, installée dans les locaux de l’Artelier. D’où l’idée de se prendre en main. L’été dernier l’association AMA65 (association des métiers d’art des Hautes-Pyrénées) avait donc organisé un marché des métiers d’art à Saint-Sever-de-Rustan qui fut une belle réussite, et désormais l’Artelier va abriter plusieurs fois dans l’année des marchés de créateurs : « Nous allons avoir un éventail très large de talents avec de la céramique, de la peinture sur porcelaine, de la chapellerie, du travail sur tissu etc. » Notons parmi les artistes qui seront présents, le tarbais Lilian Soucaze dont vous pourrez découvrir les luminaires originaux qui viennent d’être récompensés à Biarritz … Tout comme l’organisatrice de ce « Week-End artisanal », Catherine Graspail, qui a remporté le 1er prix du jury en sculpture du même salon, « Brouillarta 2021. »

Lire la suite

Les pinceaux et les stethoscopes font cause commune à l’Ayguerote

Thomas Simonian | | ,
image 07 10 21 11 09 | Mon Journal Local
Des tableaux en vente pour la bonne cause - Photo : MJL 65
Temps de lecture : 3 minutes

Culture. Des artistes pyrénéens se sont mobilisés autour de trois bénévoles (Marie-Laure Yurrebaso, Jocelyne Brune et Pierre Lauginie) afin de soutenir les « blouses blanches » et certains services hospitaliers. Une expo qui a du cœur … « Mon Journal Local » a donc ouvert pour vous les portes de l’hôpital de l’Ayguerote.

Lire la suite

« La trappe » ou le pire qui n’est jamais à oublier

Thomas Simonian | |
la trappe | Mon Journal Local
Temps de lecture : 3 minutes

Histoire. Voici le livre « coup de cœur » de la rentrée pour « Mon Journal Local ». « La trappe » (ed. Cairn) nous replonge dans les méandres d’une Histoire douloureuse (le nazisme, les camps de concentration) avec une clé située dans nos montagnes du côté de Sainte-Marie-de-Campan. Un personnage central captivant, désarçonnant, manipulateur. Des portraits de femmes qui touchent, qui interpellent, qui troublent. Des mots qui choquent, qui décrivent et qui déstabilisent parfois. Derrière la plume de ce roman qui nous balade entre Auschwitz, Toulouse et le lac de Payolle (oui, oui) se cache la gersoise Catherine Heurteux Peyréga. Après sa venue récente au Salon du Livre de Vic-en-Bigorre, et avant de la retrouver dimanche prochain à celui de Bagnères, elle nous fait partager le sens donné à cet ouvrage … essentiel.

Lire la suite

Le livre en fête à Vic

Thomas Simonian | |
magali charron | Mon Journal Local
Magali Charron invite les passionnés de lecture à Vic - Photo : MJL 65
Temps de lecture : 3 minutes

Il faut tourner la page. Vic-en-Bigorre vit une rentrée agitée, avec la semaine dernière « Les Tablées de Vic » et le week-end prochain « Le Salon du Livre ». De nombreux auteurs vont venir à la rencontre du public autour de plusieurs événements (conférences, lecture musicale, repas, expo photo etc.). Magali Charron, chef d’orchestre de ce rendez-vous littéraire, a échangé avec nous autour d’un café pour nous présenter un programme alléchant.

L’histoire du « Salon du Livre » de Vic-en-Bigorre est une affaire de passionnés. L’équipe des Éditions du Val d’Adour emmenée par un libraire local, Robert-Alain Mouchet, a initié l’événement en 2005 en le pérennisant durant dix ans. Le Lions-Club Tarbes Pyrénées avait pris la suite, avant qu’une association se crée autour du rendez-vous littéraire en octobre 2018. Par l’intermédiaire de Nathalie Curriel, la patronne de la librairie vicoise « La Litote », Magali Charrron était devenue bénévole quelques années auparavant, avant de décider de relever le défi du développement de ce « Salon du Livre » en prenant la présidence de l’association « Au’Tour du Livre » : « Nous regroupons une vingtaine de bénévoles, tous des lecteurs assidus. Notre objectif est de créer des débats, de la réflexion, autour des éditeurs et des auteurs qui ont répondu présents à notre invitation. » A la surprise générale, l’édition 2020 avait été maintenue avec un beau succès malgré le contexte sanitaire : « Nous sommes alors passés entre les gouttes, et le public a été au rendez-vous ». La démonstration d’une véritable attente en Val d’Adour, « il y a une vraie demande. »

Lire la suite

Fabienne Thibeault aime notre Bigorre

Thomas Simonian | | ,
35102615 2093317090906819 5104036051056328704 n | Mon Journal Local
Fabienne Thibeault arrive à Maubourguet - Photo : DR
Temps de lecture : 4 minutes

Love Bigorre. Demain aura lieu la traditionnelle « Foire de la Saint-Michel » de Maubourguet , un moment pour nous replonger dans nos racines. Une Foire qui se veut la vitrine du patrimoine et des traditions de tout un territoire. La marraine de cette édition sera Fabienne Thibeault, l’une des voix de « Starmania », mais qui est aussi vous ne le saviez sans doute pas, Commandeur du Mérite Agricole. La chanteuse québécoise nous a accordé un long entretien avant sa venue en Bigorre. Un régal d’interview.

Lire la suite