Le voyage d’Adama, de la souffrance pour atteindre un rêve

Thomas Simonian | | ,
About 150 refugees/migrants from africa sitting on a rubberboat in bad condition and want to cross the mediterrean sea to europe | Mon Journal Local
Certains traversent la Méditerranée ... et arrivent en Bigorre - Photo : Alamy Images
Temps de lecture : 3 minutes

Traversée. Début janvier vous avez pu découvrir notre reportage « Le grand voyage : de l’Afrique à la Bigorre », une rencontre avec deux jeunes migrants (Mamoudou et Alpha), aujourd’hui quasi bigourdans, et des acteurs associatifs locaux spécialistes de la thématique. Le jour du tournage Adama était là pour accompagner ces amis guinéens … mais il ne souhaitait pas être reconnu. Peut-être n’osait-il pas face caméra. Nous avons donc pris le temps de l’échange avec lui, les projecteurs éteints. Une conclusion s’impose : il souhaitait vraiment témoigner. Tant mieux car son récit nous permet de bousculer les préjugés et d’humaniser une actualité souvent caricaturée.

Lire la suite

La faillite de notre offre de soins : le témoignage qui fait froid dans le dos

Thomas Simonian | | ,
DANIEL LABARRE | Mon Journal Local
Daniel Labarre dans les locaux de Sud Santé à Tarbes - Photo : MJL 65
Temps de lecture : 4 minutes

Santé. Le COVID a accéléré un processus, celui de la déliquescence de notre système de santé. Entre un manque cruel d’effectifs dans tous les services et dans tous les centres hospitaliers, la fermeture des urgences de l’Ormeau, celles de nuit à Bagnères, le projet d’Hôpital unique qui continue d’agiter les débats ainsi que le manque de médecins généralistes, la situation devient intenable dans les Hautes-Pyrénées. La crise ne couve plus, elle est là ! Afin de mettre des mots sur les maux, nous avons rencontré Daniel Labarre, le secrétaire départemental de SUD Santé-Sociaux 65. Son constat est sans appel : « Nous n’avons plus aucune illusion ».

Lire la suite

Une résidence séniors à Brauhauban, Pierre Lagonelle dit non !

Thomas Simonian | | ,
parking sempe | Mon Journal Local
Un parking tarbais objet de discordes - Photo : P.Sempé
Temps de lecture : 2 minutes

En colère. Pierre Lagonelle, élu d’opposition à la mairie de Tarbes, s’oppose frontalement et clairement au projet de résidence séniors qui est désormais prévu en lieu et place de l’actuel parking Sempé (face à la halle Brauhauban). « Une faute de goût » qui s’avère également pour l’élu « Tarbes pour tous » une « faute  économique. » Il a répondu à nos questions pour s’expliquer.

Lire la suite

Du nouveau dans la Vallée du Louron

Rédac Mon Journal Local 65 | | ,
louron delga | Mon Journal Local
Du beau monde dont les sportifs Fabien Pelous et Fabien Barthez pour saluer de nouvelles installations - Photo : DR
Temps de lecture : 3 minutes

En raison du contexte sanitaire, l’ascenseur valléen Skyvall, la nouvelle salle Valgora ainsi que le nouveau terrain de sports et ses équipements n’avaient pu être inaugurés lors de leurs ouvertures respectives. Ce samedi 4 décembre, Rodrigue Furcy, préfet des Hautes-Pyrénées, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, Michel Pélieu, président du Département des Hautes-Pyrénées, ainsi que Noël Lacaze, maire de Loudenvielle, ont donc visité ces trois équipements structurants pour Loudenvielle, la station de Peyragudes et la Vallée du Louron.

Lire la suite

Tarbes : animateurs en colère

Thomas Simonian | | ,
Positive blindfolded girl finding other players | Mon Journal Local
Les animateurs ont des statuts précaires pour s'occuper de nos enfants - Photo : Alamy Images
Temps de lecture : 3 minutes

Appel au secours. Les animateurs périscolaires étaient en grève vendredi dernier. Un mouvement de fond qui met en lumière un métier trop souvent oublié par les politiques publiques, et qui travaille dans des conditions détériorées depuis plusieurs années. Salaires, statuts précaires, temps partiels, emplois du temps délirants … Il est peut-être temps pour Virginie Dominguez (CGT), coordinatrice au pôle Animation de la mairie de Tarbes, de mettre tous les sujets sur la table. Elle s’en explique dans nos colonnes.

Lire la suite

Tarbes : le ton monte entre dealers et policiers

Thomas Simonian | | ,
Police car in Nice, France | Mon Journal Local
Des policiers menacés à Tarbes, la réalité rattrape la fiction - Photo : Alamy Images
Temps de lecture : 2 minutes

Violence. Depuis plusieurs semaines les faits divers liés au trafic de stupéfiants se multiplient à Tarbes, mais vendredi dernier nous sommes entrés dans un nouveau type de guerre entre dealers et policiers. « Ce qui s’est passé démontre que les forces de l’ordre sont aujourd’hui en danger, à Tarbes comme ailleurs », nous confie Nicolas Cabos du syndicat de police SGP FO 65. Explications et récit.

Lire la suite

Le groupe « 65 » fait son marché

Thomas Simonian | |
65 | Mon Journal Local
Le groupe "65", un concept original pour défendre les petits - Photo : MJL 65
Temps de lecture : 2 minutes

Super initiative. Les réseaux sociaux sont aussi le moyen de créer de l’entraide et d’inviter à la convivialité. Le groupe Facebook « 65 » en est la meilleure preuve. Cette communauté de commerçants, artisans, artistes et associations a décidé de lancer son premier marché. Le rendez-vous est fixé dimanche à Ibos et « Mon Journal Local » vous en dit plus.

Lire la suite

Trésor Public de proximité en danger ?

Thomas Simonian | | ,
IMG 20211025 161203 | Mon Journal Local
José Navarro (CGT 65) hier face à la presse - Photo : MJL 65
Temps de lecture : 6 minutes

Fiscalité. Le ton monte entre les syndicats et la direction départementale des Finances Publiques autour de l’avenir des services de proximité. José Navarro (CGT) dénonce « un passage en force », et annonce des fusions et des suppressions de postes à venir : « Nous alertons les populations et les élus sur un maquillage de la réalité. » Nous avons pris le temps de disséquer les projets de lois qui concernent les restructurations en question, et à l’instar de ce qui se passe avec la santé les sources d’inquiétude sont bien là …

Lire la suite

Le monde coopératif s’est retrouvé pour impulser une dynamique

Thomas Simonian | |
image 11 10 21 05 01 | Mon Journal Local
Les dirigeants des sociétés coopératives d'Occitanie étaient en congrès vendredi dernier - Photo : MJL 65
Temps de lecture : 2 minutes

Nouvelle économie. Vous ne le savez peut-être pas encore mais votre nouveau média « Mon Journal Local » a choisi de se créer sous la forme d’une coopérative (SCOP), un vrai choix économique et sociétal pour nous. Il s’agit de défendre un certain nombre de valeurs en s’intégrant dans ce que l’on appelle l’économie sociale et solidaire. Ces sociétés coopératives (SCOP et SCIC) d’ Occitanie se sont retrouvées pour leur congrès régional le 8 octobre dernier à Ramonville-Saint-Agne (près de Toulouse), et nous y étions. L’occasion de tirer un bilan avec cette sortie de crise sanitaire et de se projeter dans l’avenir. Une certitude : les sociétés coopératives ont de beaux jours devant elles, et vont continuer à défendre un modèle économique respectueux avant tout de l’humain.

Lire la suite

Rugby / Régis Baget : « Les garçons n’ont rien lâché durant tout le match »

Thomas Simonian | |
stade ménoni | Mon Journal Local
Un stade Ménoni qui a fait exploser sa joie dimanche - Photo : MJL 65
Temps de lecture : 3 minutes

Carton plein. L’Union Sportive Vicquoise XV a démarré son championnat (Promotion Honneur) en écrasant dimanche dernier l’US Villemur-Fronton 54 à 3. Une démonstration de force qui ne fait pas perdre de vue les objectifs visés par le duo d’entraîneurs Sébastien Salvi-Régis Baget. Après cette victoire, c’est Régis Baget qui a répondu à nos questions : « Le démarrage est très bon, mais ce n’est que le début ! Il va falloir garder cet état d’esprit ».

Mon Journal Local 65 : Aviez-vous une appréhension avant de démarrer cette saison ?

Régis Baget : Sportivement pas plus que ça honnêtement. Notre crainte était plutôt liée à la présence et à l’investissement car la période a été compliquée depuis la reprise. Remotiver les troupes n’a pas été une chose évidente ! La question était donc de savoir si nous allions arriver à présenter deux équipes, et si nous allions jouer à dix ou quinze en réserve. En clair, l’appréhension était liée à la gestion totale de l’effectif et non pas à sa qualité sportive. Nous savions que nous avions de bons joueurs et qu’ils seraient au rendez-vous. Ils l’ont déjà démontré avec ce premier match.

Lire la suite